SOS LUMIX NE PREND PLUS DE NOUVELLES DEMANDES POUR L'instant je suis désolé beaucoup trop debordé et les delais ne sont plus tenables, j'espere vite un retour un peu plus au calme pour vous depanner des que c'est possible. Le delai de reponse aux mails 3 A 7 JOURS MAIS peux aller jusqu'a 10 jours bien que je m'efforce de faire au mieux , désolé pour l'attente

SOS Lumix propose la réparation par correspondance de votre appareil photo numérique Panasonic Lumix.

 

Pourquoi uniquement Lumix ? Ce choix car Lumix est leader dans le domaine en France. Je les connais très bien, je connais les défauts de chaque série et je peux souvent vous proposer une réparation à un tarif économique. J'ai egalement un tres gros stock de pieces d'occasions

 

Basé à Sennecey le grand proche de Chalon-sur-Saône en Saône-et-Loire (71) et présent dans le domaine depuis 2009, des milliers de clients sont très satisfaits de mes prestations et très contents de pouvoir réutiliser leur Lumix à moindre frais.

 

les objectifs

Les problèmes d'objectif sont les plus courants, ils sont souvent dûs à de la poussiere ou du sable. Le SAV vous changera l'objectif alors que seul un nettoyage est nécessaire.

 

 

les ecrans

Deuxième cause de problème fréquent, l'écran LCD qui se casse. On pense qu'économiquement la réparation n'est pas valable, hors le prix d'un écran LCD commence à 15€ !

 

 

Le flash

Sur beaucoup de bridges Lumix  comme FZ38, FZ45, FZ48, FZ100

le flash tombe en panne rapidement du faIt d'un défaut de conception. Rien de grave et la réparation est très rentable. Les flash sur d'autres Lumix peuvent aussi tomber rarement en panne, mais pour d'autres raisons.

 

 

 

 

Je vous invite a consulter la page des Tarifs

Vous Pouvez egalement consulter la nouvelle page Musée de la photo Panasonic que je viens de mettre en ligne

 

Si vous avez des suggestions sur mon site n'hesitez pas a me contacter

 

 

Micro entreprise

SIREN 511 122 079
SIRET 511 122 079 00037
Numéro de TVA FR46511122079

 



Version imprimable | Plan du site
© Christophe Noirot